Le modèle « Coliving » Boost à Barcelone pour l’America’s Cup

Le modèle

La ville de Barcelone connaît un changement important sur le marché de l’immobilier en raison de la Coupe de l’America. Le taux d’occupation élevé des hôtels et la nécessité d’héberger des milliers de personnes pendant plusieurs mois ont activé la tendance « Coliving » parmi les promoteurs de Barcelone.

Ce phénomène, même s’il n’en est qu’à ses débuts par rapport à Madrid, prend de l’ampleur grâce à des événements tels que la Coupe de l’America, qui attirera de nombreux visiteurs fortunés dans la ville.

Coliving à Barcelone : le décollage stimulé par la demande

L’année dernière, Barcelone a connu une augmentation notable de la demande de « Corporate Living », un type de logement flexible qui répond non seulement aux besoins des équipes participant à des événements tels que l’America’s Cup, mais aussi au besoin croissant d’accès à des logements saisonniers de haute qualité.

Selon les données de CBRE fournies à Metrópoli, il y a actuellement 1 500 lits de logements flexibles à Barcelone, et 1 600 autres devraient être mis en service dans un avenir proche.

Olga Beltrán, responsable de Living Barcelona chez CBRE, souligne que cette augmentation de la demande va au-delà des événements ponctuels et devient une tendance qui vise à offrir des solutions de logement temporaire de qualité.

Les principales entreprises du secteur, telles qu’Aticco et Enter, ont corroboré cette analyse, notant un intérêt croissant pour le « Coliving » pendant les régates de l’America’s Cup.

Coliving vs. hôtels : une alternative en plein essor

Alors que les hôtels de Barcelone s’attendent à faire le plein pendant les dernières dates de la régate, « Coliving » apparaît comme une alternative attrayante, en particulier pour ceux qui prévoient de rester dans la ville pendant de longues périodes.

David Uriarte, PDG d’Aticco, souligne que les hôtels ne sont pas le choix optimal pour les longs séjours, que ce soit pour des raisons économiques ou de confort.

La Coupe de l’America, bien qu’elle n’ait pas généré une augmentation massive de la demande de « Coliving », est considérée comme un catalyseur qui stimulera l’intérêt des étrangers à s’installer à Barcelone.

Rebeca Pérez, PDG et fondatrice d’Inviertis, souligne le besoin de logements pendant ces mois, une demande qui ne peut être entièrement satisfaite par les hôtels ou les appartements touristiques.

L’arrivée de professionnels qui doivent rester plusieurs mois, combinée à la nécessité d’un espace de travail, fait du « Coliving » une solution globale.

Tendance à long terme

Si l’America’s Cup contribuera à augmenter le nombre de lieux de « Coliving », les experts immobiliers s’accordent à dire que cette tendance perdurera au-delà des régates.

Felice Tufano, président de la FIABCI en Europe, souligne que l’impact mondial de l’événement attirera de nombreux étrangers, qui considéreront Barcelone comme un lieu de résidence attrayant pendant plusieurs mois.

Ces résidents potentiels, généralement issus de la classe supérieure, correspondent au profil des utilisateurs de « Coliving », connus sous le nom d’expatriés ou de nomades numériques.

 

 

 

 

 

 

 

 

Salir Por Barcelona | Ocio en Barcelona

Ideas de Ocio en Barcelona