Barcelone cherche des solutions innovantes à la grave menace de la sécheresse

Barcelone cherche des solutions innovantes à la grave menace de la sécheresse

Barcelone est confrontée à une crise de l’eau sans précédent, ce qui a conduit la Generalitat et le conseil municipal à envisager des mesures drastiques pour préserver l’eau face à la menace de sécheresse qui pèse sur l’ensemble de la région.

Le manque de précipitations et le fonctionnement à la limite des réservoirs ont fait naître la possibilité de déclarer l’état d’alerte maximale dans la région métropolitaine de Barcelone.

La Catalogne est au bord d’une sécheresse historique et les autorités préviennent qu’en l’absence de précipitations substantielles dans les prochains jours, un plan sécheresse pourrait être déclaré en janvier, ce qui implique l’imposition de mesures extrêmement restrictives.

Actuellement, les réservoirs sont à 16,5 % de leur capacité, et le seuil critique du plan sécheresse est de 16 %.

La porte-parole de la Generalitat, Patrícia Plaja, a exprimé son inquiétude : « Si les prévisions les plus optimistes ne se réalisent pas, et si les pluies ne viennent pas et ne permettent pas à l’état des réservoirs de croître abondamment, nous entrerons très probablement dans une situation d’urgence en janvier prochain ».

La région de l’Alt Empordà se trouve déjà dans une situation d’urgence en raison de sa dépendance à l’égard d’un réservoir presque vide.

La menace d’une sécheresse extrême appelle une action immédiate

En cas de déclaration d’urgence, des mesures restrictives telles que la limitation de l’irrigation, le remplissage des piscines et la fermeture des sources seront mises en œuvre.

Au niveau d’urgence 1, une réduction de la consommation moyenne des ménages de 200 litres par mètre cube et une réduction de 25 % de la consommation industrielle s’appliqueraient. Ces restrictions affecteraient plus de cinq millions de Catalans dans l’AMB.

Compte tenu de la gravité de la situation, le conseil municipal de Barcelone envisage également des mesures plus créatives et plus durables pour faire face à la crise de l’eau.

L’une des propositions les plus importantes est la mise en œuvre d’une ordonnance sur les eaux grises, qui rendrait obligatoire l’installation de réservoirs permettant d’utiliser l’eau de la douche dans la chasse d’eau des toilettes dans les nouvelles constructions ou les rénovations importantes dans les bâtiments comptant au moins 8 ou 10 logements.

Ce système innovant, mis en œuvre avec succès à Sant Cugat del Vallés depuis plus de vingt ans, comprend l’installation de purificateurs qui collectent et nettoient l’eau utilisée pour les douches.

Cette eau traitée est ensuite redirigée vers les citernes du bâtiment, ce qui permet d’utiliser les eaux usées pour les chasses d’eau. Cette pratique est non seulement respectueuse de l’environnement, mais elle contribue également à la conservation de l’eau potable.

L’expérience de Sant Cugat del Vallés : un modèle à suivre

Sant Cugat del Vallés a été un pionnier dans la mise en œuvre de cette technologie, avec environ 400 maisons déjà équipées de systèmes de traitement des eaux grises.

Cette approche s’est avérée efficace pour réduire de manière significative la consommation d’eau par habitant, un précédent que Barcelone pourrait adopter pour lutter contre la sécheresse.

 

Salir Por Barcelona | Ocio en Barcelona

Ideas de Ocio en Barcelona