Avec davantage d’axes verts et de rues piétonnes, la BCN se transforme en un modèle de mobilité durable.

Avec davantage d'axes verts et de rues piétonnes, la BCN se transforme en un modèle de mobilité durable.

Les données municipales confirment que la tendance à Barcelone vers un modèle de mobilité durable est évidente. Plus de 50 % de l’espace public dédié à la mobilité est désormais réservé aux piétons.

Barcelone est donc plongée dans une transformation urbaine qui redéfinit son paysage et sa forme de mobilité.

La réforme emblématique de la Via Laietana, par exemple, une artère conçue pour relier le port à l’Eixample au début du XXe siècle, n’est qu’un exemple de la volonté de privilégier le piéton au détriment du véhicule privé.

Axes verts et redéfinition de la ville, modèle de mobilité durable

En novembre 2020, la présentation des « axes verts » a marqué un point culminant dans la réalisation de cette vision urbaine. L’automobile a cessé d’être le protagoniste de l’Eixample, conçu par Ildefons Cerdà, pour devenir un invité.

Via Laietana, Pi i Margall, la Rambla, Glòries et d’autres artères emblématiques s’ajoutent à une liste qui témoigne de l’engagement ferme en faveur de la mobilité durable et active.

Il y a dix ans à peine, cette transformation aurait semblé insensée. Aujourd’hui, pourtant, c’est une réalité palpable : une douzaine d’artères principales ont perdu un tiers de leurs voies de circulation au cours des 15 dernières années.

Des couloirs de bus, des extensions de trottoirs et des pistes cyclables ont vu le jour, réduisant l’espace réservé aux voitures de 33 %.

Transfert de la part modale et congestion routière

La part modale de la voiture particulière est passée pour la première fois sous la barre des 20 %. Plus de 80 % des déplacements sont désormais effectués de manière durable, activement ou par les transports publics.

Les données révèlent que les conducteurs métropolitains choisissent de traverser la ville en empruntant les rocades extérieures, telles que Gran Via ou Aragó, plutôt que de se rendre dans le centre-ville.

Les citadins commencent à avoir l’impression que le temps passé à se déplacer en voiture n’est pas rentable en raison de la réduction du nombre de voies disponibles.

À la fin de l’année 2023, la répartition de l’espace public reflétait un changement significatif : 50,5 % étaient alloués aux piétons, tandis que les voitures et les motos se partageaient 34,3 %.

Défis et opportunités pour une ville durable

Barcelone fait face à ce changement de paradigme dans la mobilité avec des défis et des opportunités. Bien qu’elle soit l’une des plus grandes villes d’Europe avec le moins de mètres carrés d’espaces verts par habitant, la ville a réussi à combler cette lacune en plantant 1,4 million d’arbres, soit près d’un arbre par citoyen.

Cependant, des différences significatives persistent entre les districts, ce qui souligne la nécessité d’aborder la question de l’équité dans l’accès aux espaces verts.

Si l’on examine les données par quartier, Sant Martí accorde plus d’espace aux piétons, tandis que Sarrià-Sant Gervasi et Sants-Montjuïc conservent une proportion où la route pour les voitures est plus importante que l’espace piétonnier.

 

Salir Por Barcelona | Ocio en Barcelona

Ideas de Ocio en Barcelona