Le temple romain caché au cœur de Barcelone

Le temple romain caché au cœur de Barcelone
Image reproduite avec l’autorisation de viajes.nationalgeographic.com.es, tous droits réservés.

Barcino, ou plutôt Barcelone, est une ville qui respire l’histoire à chaque tournant. Avez-vous déjà entendu parler du marché Born ? Il s’avère que lorsqu’ils ont voulu le reconstruire, ils sont tombés sur un temple romain, ce qui a interrompu les travaux. Mais saviez-vous qu’il existe des vestiges encore plus cachés ? Poursuivez votre lecture, nous vous expliquons tout aujourd’hui !

Un héritage aussi vieux qu’un temple romain

La première chose à savoir est que la vieille ville de Barcelone n’est pas un simple labyrinthe de rues étroites et de boutiques pour touristes. Ses murs renferment une histoire fascinante. Et si vous vous aventurez dans certains de ses bâtiments, vous tomberez peut-être sur quelque chose de surprenant : un temple dédié à Auguste.

L’origine de Barcino

Avant la constitution officielle de Barcino, en 15 avant J.-C., les Romains s’étaient installés sur le mont Táber. Là, avec l’approbation de César Auguste, ils ont fondé une colonie en son honneur, la Colonia Iulia Augusta Faventia Paterna Barcino. Au fil du temps, cette colonie s’est transformée en ville.

Cependant, le mont Táber était l’épicentre de la ville, où un imposant temple a été érigé en l’honneur d’Auguste. Cependant, avec le temps, le temple s’est dégradé et il ne reste aujourd’hui que quelques grandes colonnes dans le quartier gothique. Ces vestiges n’ont été découverts qu’au début du XIXe siècle, lors de la démolition de certains bâtiments du Carrer Paradís.

À cet égard, il est important de savoir que Josep Puig i Cadafalch, connu pour ses œuvres modernistes telles que la Casa de les Punxes et la Casa Ametller, a été chargé d’étudier ces vestiges. Il a confirmé que les colonnes appartenaient à l’architecture romaine. Le temple hexastyle dédié à Auguste date du 1er siècle avant J.-C., avec des colonnes de neuf mètres de haut et un design imposant.

Caractéristiques du temple romain

Le temple romain mesurait 37 mètres de long sur 17 mètres de large, avec six colonnes à l’avant et onze au total sur les côtés. Malgré sa valeur architecturale incalculable, les travaux prévus se sont poursuivis, ne préservant que sept des colonnes retrouvées.

Puig i Cadafalch a supervisé la restauration des colonnes, qui sont aujourd’hui exposées dans la rue Paradís et font partie du musée d’histoire de Barcelone (MUHBA). L’accès est gratuit, mais les visites sont restreintes du lundi au samedi de 10h à 14h et de 10h à 19h, et le dimanche de 10h à 20h. Il est facile de s’y rendre, les stations de métro Liceu et Jaume I étant les plus proches.

Maintenant que vous connaissez ce joyau caché au cœur de Barcelone, qu’attendez-vous pour le découvrir ? Plongez dans l’histoire et admirez les vestiges de l’ancien Barcino qui subsistent encore dans la ville moderne.