Du temple historique de la musique au magasin de massage asiatique.

Ce matin, El Periódico publie une nouvelle qui ne laissera certainement pas indifférents les amoureux de notre ville.

Au cœur de Barcelone, le paysage urbain a subi un changement remarquable et doux-amer.

Le dernier coup en date est la triste disparition d’un établissement emblématique qui a laissé une trace indélébile dans l’histoire et la mémoire collective de la ville. New-Phono, temple des mélomanes situé dans la centenaire rue Ample et dont l’histoire remonte à 1906, a baissé ses volets l’été dernier pour laisser place aujourd’hui à une nouvelle et surprenante transformation : un salon de massage chinois.

Image de ZOWY VOETEN pour « El Periodico ».

La nouvelle a eu des répercussions dans toute la ville de Barcelone et en a laissé plus d’un perplexe. New-Phono était bien plus qu’un simple magasin d’instruments de musique, c’était un havre pour les mélomanes, un lieu où les notes et les accords se mêlaient à des histoires personnelles et à une passion commune pour la musique.

La librairie féministe Pròleg ferme ses portes, bien qu’elle soit à la recherche d’un nouvel espace.

Sa fermeture a suscité une angoisse palpable parmi les associations de commerçants de Ciutat Vella, qui ont vu l’essence même du quartier se transformer sous leurs yeux.

Témoin silencieux du changement au fil des décennies, la rue Ample a connu une série de transformations qui ont progressivement érodé son identité en tant que quartier. La prolifération de résidents étrangers temporaires et l’ouverture de commerces touristiques ont altéré l’équilibre et la coexistence qui caractérisaient autrefois cette rue. En outre, de nombreux établissements emblématiques, qui étaient des piliers de la communauté, ont dû fermer leurs portes, laissant un vide dans l’histoire et la mémoire de la ville.

Après avoir fait ses adieux en 2018, la famille Massó, qui a nourri cette spécialité pendant des générations, a réussi à trouver un digne successeur en la personne de Tico Música.

Afin de préserver l’authenticité et de limiter la prolifération des boutiques de souvenirs touristiques, les règlements municipaux interdisent explicitement l’ouverture de nouvelles boutiques de souvenirs touristiques. Toutefois, comme le dit le proverbe, « le piège se referme sur la loi ». Des entrepreneurs ingénieux ont trouvé des moyens de contourner ces restrictions en proposant des produits présentés comme de l’artisanat ou relevant de la catégorie du commerce des textiles. Cette situation a suscité des débats sur la véritable essence de la ville et sur l’impact de cette adaptation commerciale sur l’identité locale.

La librairie Alibri, anciennement Herder, ferme ses portes avant son 100e anniversaire

Chaque fois qu’un volet historique se ferme à Barcelone, c’est un pan de la riche histoire de la ville qui disparaît. La disparition de lieux comme New-Phono ne laisse pas seulement la ville dépourvue de commerces identitaires, mais soulève également des inquiétudes quant à l’avenir. Dans le cas particulier de la rue Ample, la fermeture de New-Phono a laissé un sentiment de vide particulièrement profond. Non seulement l’espace qui abritait autrefois le temple de la musique s’est estompé, mais la transformation en magasin de massage asiatique ajoute un nouveau degré de perplexité.

La nouvelle vie qu’a pris ce tronçon de la Carrer Ample met en lumière une politique municipale de préservation des commerces emblématiques qui, dans ce cas, s’est avérée inefficace. La promesse de protéger l’essence de la ville et ses sites emblématiques s’est avérée difficile à tenir, ce qui a conduit à une réflexion plus approfondie sur la manière dont le progrès commercial est équilibré avec la riche histoire et l’identité profondément enracinée de Barcelone.

Le magasin Weekday de H&M dans le centre de Barcelone ferme ses portes

En bref, la transformation de New-Phono, du temple de la musique au magasin de massages chinois de la rue Ample, n’est pas seulement un rappel de l’évolution constante des villes, mais aussi un appel à l’action pour préserver et respecter l’histoire et l’identité qui façonnent nos communautés. Barcelone, comme beaucoup d’autres villes, est confrontée à un défi crucial : comment évoluer sans sacrifier son âme.

[Original news source : De la boutique centenaire aux massages asiatiques : nouveau désastre dans la boutique emblématique de Barcelone ]